Sport.be

Autres

Réaction des sportifs belges suite au report des JO

25.03.2020 | Patrice Capelle

Belga

Les différentes réactions des sportifs belges après l'annonce du report des Jeux Olympiques de Tokyo, prévus du 24 juillet au 9 août mais qui auront finalement lieu au plus tard à l'été 2021 en raison de la crise liée à la pandémie de coronavirus.

La championne olympique d'heptathlon de Rio, Nafi Thiam, fait preuve d'une grande compréhension pour la décision de reporter les Jeux Olympiques d'un an. "On est toujours un peu triste d'une telle décision, mais c'est la bonne décision. Je ne suis certainement pas frustrée, j'essaie de rester positive. Les Jeux n'ont pas été annulés, seulement déplacés. J'espère que je serai encore meilleure d'ici un an. Mon objectif est de devenir plus forte chaque année".

Bashir Abdi, recordman de Belgique du marathon, sur Twitter: "L'humanité en premier. C'est officiel, les JO sont reportés d'un an. C'est maintenant le moment de venir à bout du Covid-19 afin de disputer des JO équitables pour tout le monde."

Alors qu'elle disputait un véritable contre-la-montre après une sérieuse blessure au genou afin d'être rétablie pour les prochains JO de Tokyo, Claire Michel ne pouvait qu'être soulagée de la décision du CIO mardi de reporter l'événement en 2021, jusqu'à l'été au plus tard. "Le monde est confronté à de plus grands problèmes que le sport actuellement. En tant qu'athlète nous nous devons d'être flexibles et pouvoir nous adapter", a déclaré la membre du relais mixte belge des Belgian Hammers.

Le vététiste Jens Schuermans s'est montré déçu sur Instagram: "Mais la santé passe en premier. Et l'avantage, c'est qu'on a plus de temps pour se perfectionner dans ce beau sport."

Dylan Borlée, spécialiste du 400 mètres, a préféré l'humour dans un post publié sur Instagram: "Quand je pense à toutes ces sessions de 500 mètres qui vont directement à la pouvelle... Blague à part, faisons-en encore plus pour l'année prochaine."

Le décathlonien, ancien champion d'Europe, Thomas Van der Plaetsen s'est montré très déçu sur Instagram. "Du point de vue de la santé mondiale, je comprends la décision", a écrit Van der Plaetsen sur son compte Instagram. "Mais le fait qu'un entraînement alternatif soit nécessaire aujourd'hui n'est pas une excuse, et le fait de souligner l'égalité des chances pour tous les athlètes n'a pas non plus de sens. Le fait que les premiers pays du monde osent maintenant même relever ce sentiment dépasse mon entendement".

Koen Naert, champion d'Europe du marathon en 2018: "Qu'importe quand les Jeux se tiendront, nous seront prêts. Je suis content de la décision rapide. Les athlètes peuvent l'accepter, replanifier et se reconcentrer. Leurs rêves sont reportés, pas annulés. Merci pour, selon moi, cette sage décision."

Tanguy Cosyns, joueur de l'équipe nationale de hockey, sur Twitter: "Sentiment bizarre après l'annonce du report des JO pour 2021... J'ai l'impression que l'on reporte ma session d'examens et donc que j'aurai plus de temps pour étudier mais ça me saoule d'avoir plus de temps."

Wout van Aert approuve la décision de reporter les Jeux Olympiques de Tokyo d'un an. "Je pense que c'est une bonne décision et c'est aussi une bonne chose pour tout le monde que la décision ait été prise tôt". 

Victor Campenaerts, avait fait des Jeux Olympiques de Tokyo un gros objectif. Le détenteur du record de l'heure n'était pas encore qualifié mais faisait tout pour être prêt pour le chrono olympique. "Mais je comprends la décision de reporter les Jeux. C'est la bonne solution et, cela peut paraître bizarre mais, je suis content de ce choix. C'est bien que la décision soit déjà tombée maintenant."

Greg Van Avermaet restera donc champion olympique sur route un an de plus. La déception est présente chez le coureur du CCC Team. "Mais je comprends la décision évidemment", avoue-t-il. "C'est dommage mais je savais bien que ce deviendrait difficile. La santé et la sécurité des athlètes priment".

Le sportif belge de l'année 2019, le coureur cycliste Remco Evenepoel a jugé "dommage que les Jeux Olympiques n'aient pas lieu cette année. Il est difficile de conclure que tous les préparatifs que vous avez faits pendant l'hiver n'ont servi à rien. Je travaillais à ces Jeux, j'allais de mieux en mieux, mais le plus important est que tout le monde retrouve la santé. C'est comme si le monde entier s'arrêtait maintenant. C'est assez fou en fait."

La vététiste Githa Michiels, médaillée de bronze aux championnats d'Europe en 2018, est soulagée. "L'incertitude des dernières semaines était particulièrement pesante, a-t-elle commenté. Son collègue "On le voyait venir. Je pense que c'est une juste décision, la santé et la sécurité des athlètes sont prioritaires". Jens Schuermans se montre lui aussi compréhensif, malgré la déception. "Je suis évidemment déçu, mais un report ce n'est pas une annulation".

Pour Ben Broeders, détenteur du record de Belgique du saut à la perche, "ce sont des jours tristes, mais c'est comme ça. Je continue à m'entraîner et il y a toujours du travail."

Spécialiste des haies, Hanne Claes est aussi attristée. "Pour être honnête, je suis triste du report des Jeux", a-t-elle écrit sur Instagram. "Nous, athlètes, donnons tout pour notre sport. Mais ce qu'il se passe maintenant dans le monde est bien plus important que le sport, il s'agit de la santé et de sauver des vies. Tout ce que nous pouvons faire, c'est de suivre les consignes et d'être patients. Il y a beaucoup d'incertitudes, mais une chose est sûre, mon 'road to Tokyo' se poursuit avec la même motivation, le même objectif. Lorsque le moment viendra, je serai plus que jamais prête."

Isaac Kimeli n'était pas surpris par la décision du Comité International olympique et du comité d'organisation japonais. "C'est un choix compréhensible", a estimé le coureur de fond à l'Agence BELGA. "La santé des gens passe avant tout. Sur le plan sportif, ce n'est pas un problème pour moi, je serai plus fort en 2021. Ce sera juste un peu plus difficile de trouver la motivation ces prochains mois. S'entraîner sans véritable objectif, ce n'est pas facile."

ET A L'ETRANGER

Eliud Kipchoge (Ken), champion olympique 2016 et recordman du monde du marathon: "L'un dans l'autre c'est une très sage décision de reporter les Jeux à 2021. Je suis impatient de revenir au Japon pour défendre mon titre olympique l'an prochain.

Kevin Mayer (Fra), recordman du monde du décathlon: "Pas de problème, nous pouvons attendre."

Katarina Johnson-Thompson (G-B), championne du monde de l'heptathlon: "J'attends depuis huit ans, c'est quoi une année de plus? Pour un athlète, c'est une nouvelle déchirante mais la décision a été prise pour de bonnes raisons et pour assurer la sécurité de tous."

Mark Cavendish (G-B), médaillé d'argent de l'omnium à Rio en 2016: "GROSSE nouvelle mais c'est la bonne décision. D'un point de vue sportif, certaines nations seront contentes d'avoir douze mois de préparation supplémentaires!"

Vincenzo Nibali (Ita), cycliste sur route: "Le CIO a fait le bon choix. Le monde doit combattre l'urgence, le sport peut attendre. Tokyo 2020 était peut-être l'objectif le plus important de ma saison mais le glissement (à 2021) ne changera pas mes aspirations. Je travaillerai dur pour arriver au nouveau rendez-vous au top de ma condition."

"C'est une décision très malheureuse, mais compréhensible", a reconnu le Néerlandais Mathieu van der Poel  à propos du report des Jeux. "La santé passe avant tout, mais j'admets que j'ai un sentiment amer." "Il y a quatre ans, nous avons fait un plan en vue des Jeux de Tokyo. Et ce plan est en train de tomber à l'eau. Ce n'est pas facile mentalement quand on y travaille depuis quatre ans. C'est le cas de tous ceux qui ont travaillé à long terme pour atteindre un objectif au cours de cette période".

Teddy Riner (Fra), double champion olympique de judo, sur Twitter: "Tokyo, on se voit en 2021. Nous avons un combat plus important à gagner avant". Isabell Werth (All), six fois médaillée d'or olympique en équitation: "C'est ce que nous attendions et réclamions. Maintenant le but c'est de rester en bonne santé les prochaines semaines, et ensuite (...) on verra ce qu'il se passe, comment vont les choses, et quand nous devrons nous préparer de nouveau".

Robert Harting (All), médaillé d'or olympique au lancer du disque à Londres: "C'est une catastrophe pour les athlètes olympiques. On ne peut pas comparer le report de l'Euro de foot et celui des Jeux. Les footballeurs gagnent à peu près la même somme tout au long de la saison, les sportifs de sports individuels gagnent en revanche essentiellement lors des grands évènements. Avec le report des JO, ça tombe à l'eau (...) Par ailleurs, ce report peut signifier pour certains une fin de carrière, et même pour ceux qui ont encore des années devant eux, cette décision va leur couper les jambes pour plusieurs mois". (SPF, GEN, YDC, fr)

Facebook

Twitter

Ne manquez pas

Plus