Le Standard a arraché une victoire 3-2 dans les arrêts de jeu contre 10 Eupenois. Les Liégeois en profitent pour réintègrer le top-6. Eupen ferme la marche.

Le Standard a donc arraché la victoire in extremis grâce à un heading rageur de son capitaine Sébastien Pocognoli à la 2e des quatre minutes du temps additionnel. Ce qui offre au Standard les trois points de ce match crucial face à Eupen, samedi en début de soirée pour la reprise de la Jupiler Pro League après la trêve hivernale.

Les Rouches étaient en effet dans l'obligation de gagner cette rencontre pour ne pas voir s'éloigner encore davantage le sixième wagon synonyme de play-offs I, alors que les Pandas avaient l'occasion, en cas de victoire, de refiler au moins provisoirement la lanterne rouge à Malines.

On ne jouait pas depuis un quart d'heure lorsque sur corner botté par Luis Garcia, le premier obtenu par son équipe dans cette partie à gros enjeu, Mbaye Leye a ouvert le score de la tête pour Eupen (0-1, 13e).

Une avance de très courte durée toutefois, Orlando Sa égalisant 2 minutes plus tard après avoir bien combiné avec Renaud Emond (1-1, 15e). Paul Mpoku eut une grosse occasion de mettre le Standard devant après une montée de Collins Fai dont il aurait pu et dû exploiter le centre en retrait. Mais son essai n'était pas assez bien placé pour tromper le gardien eupenois Hendrik Van Crombrugge qui dévia en corner (30e).

Ce fut ensuite au tour d'Eric Ocansey, isolé face à Guillermo Ochoa par son capitaine Garcia, de manquer l'immanquable dans l'autre camp (38e). Mais ce n'était que partie remise vu qu'à la 40e, l'Ivoirien Mamadou Koné, servi par Leye à l'entrée du rectangle, arma sans opposition un envoi impaparable du gauche hors de portée du gardien international mexicain (1-2).

La mi-temps était en vue lorsque Ravzan Marin centra devant le but visiteur où surgit Sa pour pousser derrière la ligne fatidique le ballon dont Van Crombrugge avait manqué l'interception (2-2, 45e+1). Le doublé du Portugais évitait au Standard de devoir se lancer dès la reprise dans une course poursuite. Il lui suffisait en effet désormais d'inscrire le goal de la victoire.

Du coup le public s'enflamma et électrisa l'atmosphère. Mais après quelques instants difficiles, Eupen réussit à mieux contenir les furieux assauts locaux. Réduits à dix à plus de 20 minutes de la fin suite à l'exclusion de Leye, qui avait récolté son deuxième carton jaune de la soirée à la 67e, les visiteurs, malgré quelques timides contre-attaques, n'avaient plus d'autre ambition que d'atteindre sans dommage la 90e minute de cette rencontre.

Ce qui fut le cas, Sébastien Pocognoli n'arrachant d'une tête plongeante les 3 points qu'à la 2e des quatres minutes du temps additionnel. Cette fois, le ballon avait tourné pour les Rouches.

Avec 29 points, les Rouches sont au moins provisoirement 6e et quoi qu'il arrive d'ici dimanche soir, en position de candidats crédibles au P-O 1. Pour Eupen en revanche, cela risque de sérieusement se compliquer si Malines bat Zulte Waregem.

MOMENT - HOMME - AVIS
le MOMENT
du match
Le but décisif de Pocognoli alors que la rencontre semblait jouée.
l'HOMME
du match
Orlando Sa. L'attaquant a permis aux Rouches de recoller à deux reprises.
notre AVIS
sur le match
Eupen a bataillé jusqu'à la dernière minute, mais la carte rouge de Leye a fini par peser dans la balance