Le Standard, réduit à 10 depuis la 73e minute et mené 2-3 à 3 minutes du terme, a renversé la vapeur en fin de match contre Mouscron. Il garde ainsi l'espoir de participer aux play-off 1.

Six changements dans l'équipe du Standard par rapport à la formation qui s'était inclinée mais qualifiée à Bruges. Laifis, Fai, Agbo, Mpoku et Cop étaien absents et remplacés par Pocognoli, Edmilson, Cimirot, Carcela et Koutroubis. Entre les perches, Ochoa relayait Gillet.

Rednic, dont l'équipe restait sur un 3 sur 12, effectuait pas mal de modifications également. Galitsios, Godeau, Bolingi et Mohamed étaient remplacés par Awoniyi, Van Durmen, Diedhiou et Vojvoda.

Le Standard prenait un départ de rêve puisque, après 9 minutes, Koutroubis prolongeait un coup-franc de Marin sur le montant et Luyindama était au bon endroit.

Le nouvel axe central liégeois était donc efficace sur le plan offensif mais beaucoup moins sur le plan défensif  puisque, à la 19e,  Awoniyi échappait à Luyindama et à Koutroubis pour filer seul et battre Ochoa.

Trois minutes plus tard, Van Durmen, lancé par Awoniyi, manquait même l'occasion de faire 1-2 mais le Standard réagissait par Emond, qui obligeait Werner à intervenir, puis par Luyindama, dont la reprise de la tête passait à côté.

On assistait à un match plein et Awoniyi, d'une reprise à la retourne, obligeait encore Ochoa à intervenir.

Le Standard éprouvait plus de difficultés qu'il aurait pu le penser et, au repos, Sá Pinto remplaçait Emond par Cop. A peine sur le terrain, celui-ci servait Pocognoli dont le centre était dévié par Vojvoda dans son propre but.

Mouscron semblait accuser le coup et Werner le maintenait dans le match en arrêtant un coup franc de Marin mais, comme en première période, la défense du Standard lui donnait un coup de main en laissant Rotariu complètement seul sur un centre d'Awoniyi.

Ce n'était d'ailleurs pas fini puisque Luyindama était exclu à la 73e et trois minutes plus tard, Awoniyi, lancé par Govea, crucifiait une nouvelle fois Ochoa.

Mais il se passe toujours quelque chose avec le Standard. Sá Pinto remplaçait Orlando Sá par Mpoku qui, à 3 minutes de la fin, déposait un coup-franc dans les pieds de Carcela (3-3).

Mouscron était tétanisé. Comment expliquer autrement que personne ne réagissait lorsque, à la dernière minute, Pocognoli servait Cop qui offrait au Standard un succès lui permettant d'encore rêver des play-off






MOMENT - HOMME - AVIS
le MOMENT
du match
A la 87e, Carcela égalisait d'une volée. Moins de deux minutes plus tard, Cop faisait 4-3. Trois points que le Standard n'espérait plus.
l'HOMME
du match
Awoniyi a livré un match énorme.
notre AVIS
sur le match
Victoire hyper-importante du Standard dans le cadre des play-off 1. Mouscron ne méritait pas de perdre mais a été trahi par sa défense.