Le Club de Bruges s'est fait plaisir ce jeudi soir. Le leader des Play-Offs 1 a étrillé Charleroi à domicile sur le score sans appel de 6-0.

Le Club de Bruges n'a fait qu'une bouchée de Charleroi en clôture de la 4e journée des playoffs 1. Avec 40 points, les Brugeois profitent des faux-pas d'Anderlecht (34 points) et de La Gantoise (32 points) pour reprendre 6 et 8 points d'avance sur ses deux plus proches poursuivants dans la course au titre. Charleroi (27 points) est sixième et comptent quatre points de retard sur le Standard (31 points), quatrième.

Les Brugeois ont fait la différence dès la première minute de la première période. Il ne fallait en effet que 42 secondes à Wesley pour tromper Mandanda sur une frappe déviée par Ilaimaharitra. Bruges ne lâchait pas l'étreinte et Diaby, oublié par la défense carolo dans le petit rectangle, doublait la mise (27e). Laxistes en défense, les Zèbres prenaient l'eau de toute part et Vormer plantait le troisième but brugeois (31e). Le Soulier d'Or pensait inscrire un doublé dix minutes plus tard mais l'arbitre Jonathan Lardot annulait le but après à l'intervention de l'assistance vidéo (VAR).

La déferlante brugeoise se poursuivait après le repos et Wesley, bien servi par Vanaken, plantait sa deuxième rose de la soirée (54e) avant que Vanaken (74e) et Refaelov (79e) n'assomment encore davantage une équipe de Charleroi en manque total de confiance. Les Carolos n'ont plus gagné depuis le 19 janvier dernier pour un triste bilan de 7 points sur 36 et voient leur rêve européen s'envoler au fil des semaines.

MOMENT - HOMME - AVIS
le MOMENT
du match
Les nonante minutes ont été animées par le Club de Bruges mais on peut pointer le 5-0, but particulièrement beau au terme d'une combinaison réussie.
l'HOMME
du match
Diaby a été exceptionnel ce soir. Le Malinois fut en pleine forme et a marqué son petit but pour son jubilé.
notre AVIS
sur le match
Même si le Club fut le patron, Charleroi présente tous les symptômes d'une forme de crise. Quoiqu'il en soit, le Club lui peut continuer à dormir sur ses deux oreilles.