Genk a décroché son troisième succès en quatre matches. Les Limbourgeois ont battu Charleroi (3-1) et sont désormais deuxièmes à égalité avec le Club Brugeois.

Genk joue beaucoup ces jours-ci et Philippe Clement est obligé de faire tourner. Par rapport au match européen, Dewaest cédait  sa place à Lucumi tandis que Gano était  à nouveau aligné en pointe. Dans l'entrejeu, Pozuelo et Malinovski étaient  soutenus par Berge, comme en Pologne.

Deux changements à Charleroi par rapport à l'équipe qui s'était inclinée contre Anderlecht: Rémy Riou était titularisé entre les perches tandis qu'à gauche, Nurio prenait la place de Willems.

Le début de match était agréable, avec quelques possibilités de part et d'autre mais la première grosse occasion tombait peu avant la demi-heure, lorsque Baby combinait bien avec Rezaei et se présentait seul devant le gardien mais tirait à côté.

Charleroi jouait plus vite que Genk et, une minute plus tard, Baby se rachetait en offrant le premier but à Benavente. Sur ces deux phases, l'axe central de Genk était aux abonnés absents.

Genk réagissait et aurait pu obtenir un penalty lorsque Gano était déséquilibré par Dessoleil et plaçait à côté de la cage de Riou mais l'arbitre ne sifflait pas. Une minute plus tard, Trossard croquait sa frappe et sur le coup de coin, Gano ne parvenait de nouveau pas à cadrer sa reprise de la tête.

L'égalisation limbourgeoise tombait juste avant le repos lorsque Uronen mettait fin à une mêlée.

Après la pause, Genk haussait le ton mais Riou empêchait Gano de donner l'avance aux Limbourgeois puis Malinovski tirait au-dessus.

Charleroi répliquait cependant dès qu'il en avait l'occasion et Benavente tirait sur le montant.

Mais avec l'entrée de Samatta, la pression de Genk se faisait de plus en plus forte. Riou devait intervenir devant Paintsil mais il ne pouvait rien sur une reprise à bout portant de Samatta suite à une erreur de Nurio.

Dans le temps additionnel, Martos accrochait Paintstil dans le rectangle et Samatta inscrivait son deuxième but de la soirée.

MOMENT - HOMME - AVIS
le MOMENT
du match
Le lob de Baby sur la latte juste avant le repos. Au lieu de 0-2, c'était 1-1 sur la contre-attaque.
l'HOMME
du match
Pozuelo. A montré de très belles choses dans l'entrejeu de Genk.
notre AVIS
sur le match
Un match agréable dans lequel Charleroi a eu des occasions avant que quelques joueurs comme Nurio ne craquent sous la pression de Genk.