La Gantoise s'est imposée 2-3 à Eupen qui reste bredouille avant le match de la peur à Mouscron. Mais on va beaucoup reparler des décisions du VAR.

Deux changements dans l'équipe de La Gantoise par rapport au match de Coupe d'Europe face à Jagiellonia Bialystok. Dompé et Andrijasevic étaient remplacés par Limbombe et Yaremchuk. A Eupen, Milicevic était titularisé face à son ancienne équipe.

Le début de match était complètement fou avec 3 buts en 8 minute. Toyokawa, servi par Luis Garcia, mettait Eupen sur orbite mais la joie des joueurs du Kehrweg était de courte durée puisque, deux coups de coin plus tard, c'était 1-2 par Odjidja et Rosted.

Eupen ne se décourageait pas et repartait à l'assaut du but gantois. Kalinic devait intervenir sur un heading de Toyokawa.

Au repos, Vanderhaeghe remplaçait Owoniyi par Jonathan David et la première occasion était pour Limbombe dont le tir violent mettait Van Crombrugge KO... au sens propre uniquement.

Après l'entrée au jeu d'Ocansey, Eupen reprenait le chemin du but gantois. Il réclamait en vain un penalty après une intervention de la main d'Asare puis Lazare tirait un rien au-dessus.

A 13 minutes de la fin, Odjidja écopait d'un deuxième carton jaune. A dix, La Gantoise souffrait et à la 85e, Luis Garcia égalisait méritoirement.

A la dernière minute, cependant, après avoir consulté le VAR, l'arbitre accordait un penalty pour une faute de main de Lazare. Verstraete le transformait et offrait les trois points à La Gantoise.

MOMENT - HOMME - AVIS
le MOMENT
du match
A la dernière minute, le VAR attirer l'attention de Visser sur une faute de main de Lazare et l'arbitre accorde un penalty que Verstraete transforme.
l'HOMME
du match
Birger Verstraete est resté calme et a offert les trois points à son équipe.
notre AVIS
sur le match
Eupen n'a pas mal joué mais a encore un peu manqué d'efficacité. La Gantoise s'en sort bien malgré tout. Les problèmes du VAR ne sont pas terminés