L'Antwerp s'est imposé 1-2 à Eupen et grimpe provisoirement à la 3e place. Menés 1-0, les Anversois ont fait la différence dans les 20 dernières minutes.

Pas de surprise dans l'équipe de Claude Makélélé: Blondelle reprenait sa place en défense au détriment de Pouraliganji. Côté anversois, Yatabaré était remplacé par Nazaryna tandis que Laszlo Bölöni préfèrait Bolingi à Owusu.

La première opportunité était pour Ocansey suite à une faute d'attention de Bolat qui dégageait le ballon sur lui mais le cuir passait à côté.

Le match était très rythmé mais sans grosses occasions. Alors qu'on se dirigeait vers la mi-temps, Arslanagic dégageait dans les pieds de Toyokawa, dont le centre était repris victorieusement par Fall.

Au repos, Bölöni lançait Baby à la place de Bolingi, invisible. A Eupen, Marreh était forcé de quitter le terrain à l'heure de jeu en raison d'une blessure à la lèvre.

Hasard ou pas, c'est après la sortie du Ghanéen qu'Eupen s'effondrait. La défense  laissait trop d'espace à Refaelov qui tirait dans le coin inférieur gauche du but défendu par Van Crombrugge.

Et à un quart d'heure du terme, Jukleröd pouvait contrôler à son aise et centrer vers Rodrigues qui renversait la vapeur.

A partir de là, il n'y en avait plus que pour l'Antwerp.

MOMENT - HOMME - AVIS
le MOMENT
du match
L'égalisation de Refaelov. Jusque là, Eupen avait très bien défendu mais quand on laisse autant d'espace à l'Israélien à l'entrée du rectangle, on s'expose à des problèmes.
l'HOMME
du match
Simen Juklerød. Bölöni estime qu'il s'agit du meilleur transfert estival de toute la JPL et le Norvégien ne veut pas le décevoir. ll a délivré deux assists et en est déjà à 5 cette saison.
notre AVIS
sur le match
Les Eupenois étaient bien organisés et l'Antwerp manquait de créativité ou de précision dans la dernière passe mais la classe individuelle de Refaelov, Rodrigues et Juklerød ont permis aux Anversois de faire la différence en cinq minutes.