Mené 2-0 à l'Antwerp, Genk s'est réveillé après la pause, à l'image de Malinovskyi, auteur de deux buts, d'un assist et d'un pré-assist. Les Limbourgeois conservent trois points d'avance sur le Club Brugeois, qu'ils accueilleront samedi.

Un changement à l'Antwerp: Bölöni renforçait son entrejeu avec la présence de Daniel Opare à la place de Lamkel Ze.

A Genk,  Dewaest remplaçait Lucumi, blessé, tandis que sur les flancs Paintsil et Zhegrova étient préférés à Ndongala et Piotrowski. Trossard était toujours blessé.     

Dans un match sans round d'observation, c'était d'ailleurs Zhegrova qui se procurait la première occasion mais son envoi était trop faible pour inquiéter Bolat.

Alors que les occasions étaient peu nombreuses, c'est l'Antwerp qui ouvrait le score à la moitié de la première mi-temps. Sur une contre-attaque, Refaelov fournissait un superbe effort avant d'offrir le but à Bolingi.

La réaction de Genk était très (trop) timide et, juste avant le repos, Jukleröd traversait un demi-terrain pour s'en aller battre Vukovic (2-0).

Genk remontait sur le terrain avec plus de détermination.  Bolat détournait un envoi de Malinovskiy mais, en cinq minutes, deux penalties ramenaient Genk dans la rencontre.

Van Damme touchait d'abord de la main un envoi de Paintsil. La faute échappait à Boucaut mais pas au VAR et Malinovskiy transformait le penalty, ramenant son équipe dans le match.

Juste après, Ndongala, qui venait d'entrer au jeu, s'écroulait dans le rectangle alors qu'il était au duel avec Buta. Cette fois, l'arbitre n'hésitait pas et Malinovskiy non plus (2-2).

Il n'y en avait plus que pour Genk. Clement remplaçait Pozuelo, peu à son affaire, par Berge.  A un quart d'heure du terme, les Limbourgeois héritaient d'un coup de coin sur lequel Samatta trompait Bolat (2-3).

Vukovic empêchait Bolingi d'égaliser et, en fin de match, Malinovskyi était encore à la base d'une action qui permettait à Samatta d'assurer la victoire des Limbourgeois sur passe de Heynen (2-4).

MOMENT - HOMME - AVIS
le MOMENT
du match
Après 10 minutes en deuxième mi-temps, Van Damme commettait une faute de main dans le rectangle. Le VAR la voyait et avertissait l'arbitre. C'était le début du retournement de situation.
l'HOMME
du match
Avec deux buts sur penalty, un assist et un pré-assist, Malinovskiy a une nouvelle fois démontré toute son importance. 
notre AVIS
sur le match
L'Antwerp menait méritoirement au repos mais après la pause, Genk a haussé le ton et démontré qu'il était bien la meilleure équipe de Belgique.