Ce n'est pas Anderlecht, mais bien Saint-Trond qui réalise la bonne opération. Les Canaris remontent à la 5ème place du classement après leur succès 4-2 contre des Bruxellois trop tendres au Stayen, terre imprenable.

Anderlecht avait un excellent coup à jouer au classement suite à la défaite du Club de Bruges vendredi, au revers de Genk samedi et au partage de l'Antwerp dimanche. Saint-Trond n'avait toutefois pas encore connu la défaite sur sa pelouse (synthétique) du Stayen cette saison. Auteurs d'une bonne entame, les Canaris avaient tendance à confirmer cette statistique en ouvrant la marque dès la 8ème minute de jeu, par Bezus.

Malgré un bon Amuzu, Anderlecht peinait dans le jeu au cours de la première demi-heure. Les Bruxellois allaient cependant dominer le troisième quart d'heure. Avec à la clé le but égalisateur inscrit par Santini, à la réception d'un excellent centre d'Amuzu. Dans la foulée, le jeune Verschaeren, titularisé par Hein Vanhaezebrouck, passait tout près du 1-2 mais sa reprise échouait sur le poteau.

Les Anderlechtois étaient à nouveau à quelques centimètres de prendre l'avantage dès le début de seconde période, mais Gerkens manquait partiellement sa tentative sur un centre... d'Amuzu, encore lui.  Cinq minutes plus tard, l'inévitable Amuzu obtenait alors un penalty pour une faute de Steppe. Santini transformait le penalty et inscrivait son deuxième but de la soirée (1-2).

Saint-Trond allait-il pouvoir réagir ? Les hommes de Marc Brys répondaient par l'affirmative sur le terrain. Ils renversaient même la vapeur en l'espace de cinq minutes. Kamada poussait d'abord le ballon au fond après une tête de Teixeira repoussée par Didillon. Le même Kamada surprenait ensuite le gardien d'Anderlecht d'un angle fermé (3-2).

 Les Anderlechtois tentaient de réagir dans le dernier quart d'heure, notamment avec la bonne montée au jeu de Doku, mais Steppe n'était finalement guère inquiété. Dans les arrêts de jeu, Boli profitait des largesses de Bornauw et Didillon pour fixer le score final à 4-2.