Le duel des Sporting s'est achevé sans vainqueur. Après avoir ouvert la marque en début de deuxième mi-temps, Anderlecht a quelque peu joué avec son bonheur. Charleroi a en effet arraché un partage sur penalty.

L'ambiance est montée d'un cran juste avant le début de la partie au Parc Astrid. Enzo Scifo, légende d'Anderlecht, a en effet donné le coup d'envoi symbolique et s'est vu créditer d'une standing ovation. Charleroi se chargeait de remettre tout Anderlecht sur ses gardes lorsque Gholizadeh héritait d'une grosse occasion après 20 secondes à peine. Le tir du droit du gaucher iranien était trop faible pour surprendre Didillon.

Anderlecht a ensuite pris le match en main, sans toutefois se montrer très dangereux offensivement. Une tentative d'Amuzu terminait tout de même sur le poteau. En face, Charleroi se créait encore deux belles possibilités via Dessoleil et Benavente, mais Didillon veillait.

Deux minutes après la repris, Amuzu faisait cette fois mouche. Il profitait d'une petite erreur de la défense carolo pour tromper Penneteau d'un tir enroulé. Les Bruxellois allaient ensuite relativement bien gérer les débats. Supérieurs collectivement, ils ne laissaient pas les Carolos se montrer réellement dangereux tout en se ménageant l'une ou l'autre possibilité de doubler la mise.

Les Mauves pensaient ainsi se diriger vers un succès par le plus petit écart. A deux minutes de la fin du temps réglementaire, les Zèbres héritaient cependant d'un penalty un peu tombé du ciel. Mais justifié, pour une faute de main de Bornauw sur une tête de Desoleil. Benavente se chargeait d'égaliser et d'offrir le partage à Charleroi.

Anderlecht enregistre du coup une nouvelle contre performance et reste sur un bilan d'un point sur neuf. Charleroi confirme par contre sa forme ascendante avec un 10 sur 12.