Menés et malmenés par La Gantoise pendant 20 minutes, les Limbourgeois ont trouvé les ressources morales et physiques pour faire la différence alors qu'ils disputaient leur 60e match de l'année civile.

Malinovskyi était suspendu et remplacé par Berge qui, dès la 4e minute, perdait le ballon. Yaremchuk n'en profitait pas mais deux minutes plus tard, Bronn ouvrait le score d'une volée des 16 mètres. Magnifique!

Genk était pris à la gorge et Vukovic devait encore intervenir sur un tir croisé de Dompé avant que David ne tire à côté.

Il fallait attendre la 20e minute pour voir la première réaction de Genk: un tir non cadré d'Uronen.

A la 23e, après une nouvelle occasion pour Dompé, Genk égalisait par Samatta, qui profitait d'un manque de communication entre Thoelen et Bronn.

Le but limbourgeois tempérait l'enthousiasme des Buffalos et il ne se passait plus grand-chose avant le repos. A l'exception d'un heading de Dewaest à côté sur corner.

Ce même Dewaest qui, juste après le repos, marquait de la tête sur un coup-franc de Pozuelo. Dylan Bronn lui avait laissé beaucoup trop d'espaces.

Il n'y en avait plus que pour Genk et Heynen passait tout près du 3-1 mais cette fois, Bronn intervenait. Ensuite, Pozuelo et Maehle manquaient de belles opportunités.


A cinq minutes du terme, Heynen fixait le score à 3-1. La Gantoise jouait alors à dix après l'exclusion de Rosted (76e) pour une faute sur Ndongala. Les Buffalos ont donc perdu plus que trois points ce soir, d'autant que Bronn et Odjidja ont dû quitter le terrain, blessés.
.

 
MOMENT - HOMME - AVIS
le MOMENT
du match
Le but de Dewaest fut le tournant du match mais le plus beau but, c'est celui de Bronn. Une volée du gauche en pleine lucarne pour ouvrir le score.
l'HOMME
du match
Joakim Maehle a été omniprésent. Le Danois a fait tout le flanc gauche à la Meunier, pendant 90 minutes.
notre AVIS
sur le  match
Les deux coaches avaient promis du spectacle et ils ont tenu parole. La Gantoise a très bien commencé et a logiquement pris l'avance. Avec un peu plus d'efficacité, Dompé aurait même pu doubler le score. Genk est revenu dans le match un peu par hasard mais, après la pause, les Limbourgeois ont démontré pourquoi ils étaient leaders.