Le FC Bruges termine l'année à sept points du RC Genk. Il s'est imposé à Lokeren, qui reste dernier. Ruud Vormer, laissé sur le banc pour son retour de blessure, est entré au jeu pour sauver son club.

Quatre changements dans l'équipe de Lokeren: Rassoul était blessé, Ben-Harush et Benchaib se retrouvaient sur le banc, Verhulst prenait la place de De Wolf entre les perches.     

Côté brugeois, Leko reconduisait l'équipe qui avait atomisé l'Antwerp. Vormer et Denswil, de retour, se retrouvaient donc sur le banc.

Après deux minutes, Bruges pensait bien avoir ouvert le score lorsque Schrijvers reprenait un ballon repoussé par Verhulst sur une tête de Mechele mais l'arbitre signalait un hors-jeu.

Lokeren mettait à son tour le nez à la fenêtre mais un envoi de Ceballos était détourné en coup de coin.

Il fallait ensuite attendre la demi-heure pour voir Bruges se montrer dangereux, par Wesley mais avant le repos, De Ridder héritait aussi d'une des rares possibilités de cette première période.

Après la pause, Bruges haussait le ton et Verhulst devait intervenir sur un envoi de Dennis. Mais la meilleure occasion était pour Jovanovic qui, sur un centre d'Ovemeire, ne parvenait pas à battre Horvath de la tête.

Il était temps pour Leko d'effectuer des changements. Mata et Nakamba cédaient leur place à Dion et Vormer. A peine entré au jeu, le Hollandais marquait d'un angle fermé sur passe de Schrijvers.

Lokeren ne s'avouait pas vaincu et, à dix minutes du terme, De Ridder passait tout près de l'égalisation mais il arrivait un peu tard sur un centre de Skulason. Lokeren n'aurait pas volé un point.