Hans Vanaken et le Club Brugeois ont fait la fête après avoir accumulé les trophées, mercredi soir, lors du Gala du Soulier d'Or. Jeudi, tout le staff était invité à prendre un verre et à savourer un buffet de desserts.

"Et maintenant, concentrons-nous sur la fin de la saison", dit le manager général Vincent Mannaert. "La seule chose qui compte, c'est le titre."

Les lauréats, Ivan Leko, Siebe Schrijvers, Wesley Moraes et bien entendu Hans Vanaken, ont apprécié leurs trophées. Certains avaient des petits yeux. "Je pense avoir dormi quatre heures. J'ai passé beaucoup de temps à lire les nombreux messages reçus", dit Hans Vanaken.

"Je ne voulais pas trop penser à cela mais quand la presse en parle depuis des mois, c'est difficile d'en faire abstraction. J'étais content que la soirée arrive. Maintenant, on va encore en parler pendant une semaine puis ce sera fini. La pression va peut-être augmenter mais je vais rester le même, je vais travailler dur pour atteindre notre objectif: le titre."

"Je suis content de pouvoir partager ce moment avec mes équipiers. Ca prouve que le Club Brugeois est bien devenu le meilleur club de Belgique. Le foot est un sport d'équipe, c'est le collectif qui compte et je serais donc prêt à échanger ce Soulier d'Or contre un nouveau titre."

Ivan Leko était du même avis: "C'est le collectif qui compte mais, quand on a une bonne équipe, les trophées individuels suivent automatiquement. Mais le plus important, c'est le titre."