Saint-Trond a mené au score par deux fois en match avancé de la 22ème journée de Jupiler Pro League. Mais le Racing Genk a chaque fois égalisé avant d'arracher la victoire à neuf minutes du terme, confirmant sa place de leader.

Genk signe donc une reprise victorieuse à l'occasion de la première journée de championnat en 2019. Tout avait pourtant mal débuté pour les Limbourgeois. Après deux minutes à peine, Saint-Trond a en effet ouvert la marque par Botaka suite à un coup franc indirect dans le rectangle sifflé après une inattention du jeune gardien Jackers, remplaçant d'un Vukovic parti à la Coupe d'Asie et coupable d'avoir pris en main une passe en retrait d'Aidoo.

 La suite voyait les Trudonnaires monopoliser davantage le ballon, malgré les absences des Japonais Endo et Tomiyasu (Coupe d'Asie) ainsi que de Bezus et Acolatse (suspendus).  Le jeune Jackers se rachetait quelque peu ensuite en évitant le 2-0 du pied, sur une frappe de Boli.

Peu avant la demi-heure, Genk revenait alors à hauteur. Ndongala sanctionnait une perte de balle locale en lançant Samatta dans la profondeur, ce dernier évitant la sortie de Steppe pour faire 1-1.

Genk allait clairement hausser le ton dès le début de seconde période. Saint-Trond se retrouvait majoritairement confiné à sa moitié de terrain et faisait le dos rond. Les hommes d'un Philippe Clement très nerveux (et envoyé en tribunes en fin de match) multipliaient les occasions mais manquaient le cadre ou butait sur un très bon Steppe. Les Canaris parvenaient alors à reprendre la main à la 71ème sur un coup franc malicieux de Boli, lequel a placé son ballon sous le mur genkois sauteur.

La réaction limbourgeoise ne se faisait cependant pas attendre. Trossard rétablissait l'égalité quatre minutes plus tard, d'une frappe croisée poteau rentrant. Genk insistait dans la foulée et arrachait la victoire à neuf minutes du terme sur une belle action collective: Pozuelo servait Trossard qui délivrait un caviar à Ndongala qui déviait au fond des filets pour fixer le score final à 2-3 !