Eupen a enfoncé encore un peu plus Lokeren. Les Pandas ont marqué très vite puis ils ont très bien joué le contre. Reznicek, qui effectuait ses débuts, n'a pu que sauver l'honneur. Lokeren reste dernier.

Ocansey, blessé, était  remplacé par Keita.

A Lokeren, Trond Sollied titularisait  d'emblée Knowledge Musona. De Wolf, malade lors du dernier match, reprenait sa place entre les perches. Skulason et Miric étaient titularisés également.

Après cinq minutes de jeu seulement, Fall ouvrait le score de la tête sur un centre de Keita.

Lokeren réagissait et, à la demi-heure, Musona puis Filipovic héritaient de deux belles occasions mais n'en profitaient pas.

Mais à cinq minutes du repos, une contre-attaque rondement menée par Castro-Montes permettait à Toyokawa de doubler le score.

Au repos, Mujangi-Bia remplaçait De Ridder et la première occasion était pour Lokeren lorsque Gnaka, voulant détourner un ballon de la tête, plaçait celui-ci sur son propre montant.

Cet instant de frayeur passé, Eupen reprenait le contrôle du match. Mieux: à l'heure de jeu, il inscrivait deux buts par Blondelle sur corner.

Entretemps, Sollied avait fait monter Reznicek qui inscrivait son premier but pour le compte de Lokeren.

En fin de match, Makelele lançait Youssef Msakni et Pollet manquait deux occasions d'alourdir le score.

MOMENT - HOMME - AVIS
le MOMENT
du match
A 1-0, Musona se présente seul devant Van Crombrugge et manque l'égalisation. Lokeren ne s'en remettra pas.
l'HOMME
du match
Keita fut un poison pour la défense de Lokeren. Castro-Montes a montré qu'il avait du talent mais l'homme du match, c'est Blondelle: un défenseur central qui inscrit deux buts en trois minutes, ça n'arrive pas tous les jours.
notre AVIS
  sur le match
Lokeren va souffrir pour se sauver. Il n'a jamais été dans le match. L'équipe manque de talent et il faudra que le trio Musona-Mujangi Bia-Reznicek soit très vite opérationnel. Eupen est sur le velours et cela se voit.