Le duel entre le Club Bruges et La Gantoise s'est soldé par un partage. Les visiteurs ouvraient le score via David, mais Openda a égalisé. Les deux équipes ont fini la rencontre à dix unités.

Pour La Gantoise, en déplacement à Bruges, comme pour Anderlecht, plus tard au Standard, le problème était double. Il s'agissait en effet à la fois de ne pas concéder encore plus de terrain à l'adversaire du jour, tout en repoussant aussi loin que possible dans son dos, les prétendants au top 6 où sa présence est encore loin d'être assurée.

Au final, ni le général brugeois Ivan Leko, ni son adversaire gantois Jess Thorup, n'a gagné: 1-1 (mi-temps: 0-1). Genk compte ainsi désormais 9 points d'avance (54-45) sur le tenant du titre, tandis que Gand (38 points), finaliste de la Coupe, conservera sa cinquième place si Anderlecht (37 points) ne s'impose pas dans le chaudron rouche, ni Saint-Trond (36 points), contre Eupen à 20 heures.

Les Gantois, tout de jaune vêtus, abordèrent la rencontre sans complexe, contraignant dès la 8e minute le gardien Ethan Horvath à se détendre pour détourner un bel envoi de Jean-Luc Dompé, auquel la défense brugeoise avait laissé beaucoup trop de liberté sur cette phase.

L'équipe locale se montra toutefois à son tour extrêmement dangereuse lorsque Sigurd Rosted dégagea en catastrophe une tête de Stefano Denswil, après un corner botté par Ruud Vormer (13e). Ce fut ensuite au tour de Dennis de tenter sa chance, mais sans tromper Thomas Kaminski (16e).

L'impression que le premier but pourrait bien être gantois se confirma toutefois à la 18e. Horvath s'opposa d'abord à un envoi de Dompé, mais fut impuissant lorsque Jonathan David reprit à bout portant de la tête, un centre d'Alexander Sörloth. Kaminski préserva cet avantage d'un but en écartant un heading de Dennis, qui semblait victorieux (28e).

Bruges l'a échappé belle en tout début de deuxième mi-temps, lorsqu'un coup-franc de Dompé aurait pu et dû être exploité par Sorloth, qui laissa passer l'aubaine de façon incompréhensible, en plaçant mollement sur le piquet extérieur. C'était le premier tournant du match, que La Gantoise n'allait pas gagner.

Le deuxième, c'est l'exclusion d'Anderson Esiti, qui a écopé d'un deuxième carton jaune et laissé ses équipiers à dix sur la pelouse du Jan Breydel, peu après l'heure de jeu (62e).

L'égalisation fut signée neuf minutes plus tard par le réserviste Loïs Openda, qui a mis fin à un cafouillage devant le but gantois, moins d'une minute après avoir remplacé Sofyan Amrabat (1-1, 71e).

Dennis, qui avait imprimé ses crampons dans le tibia d'Arnaud Souquet, a été invité par l'arbitre Bram Van Driessche, après examen des images, à rejoindre Esiti aux vestaires à la 74e.

Mais même a forces de nouveau égales, c'est encore Bruges qui via Dion Cools et Denswil, obligea coup sur coup Kaminski à sauver un point pour les Buffalos à la 78e.

MOMENT - HOMME - AVIS
le MOMENT
du match
Le carton rouge d'Esiti. La Gantoise a dès lors tremblé jusqu'à ce que le Club Bruges soit réduit à son tour à dix unités.
l'HOMME
du match
Thomas Kaminski. Le portier de La Gantoise a sorti quelques parades décisives et de grande classe.
notre AVIS
sur le match
La Gantoise a dominé les débats jusqu'au carton rouge d'Esiti. Le Club a ensuite repris les choses en mains. Le match nul est finalement un résultat logique.