Le parquet de l'Union belge de football (URBSFA) engage une procédure disciplinaire contre Mehdi Carcela, après que le joueur du Standard a pointé son majeur contre le RSC Anderlecht devant l'arbitre Visser lors du dernier le Clasico. De son côté, Christian Luyindama est aussi appelé à comparaître.

Carcela devra se présenter devant la Commission des litiges. Il risque une amende et une suspension. Aucune date n'a encore été fixée pour sa comparution à l'édifice fédéral.

L'incident ne figurait pas dans le rapport de Visser, mais le procureur fédéral Kris Wagner a entamé la poursuite disciplinaire basée sur les images télévisées. C'est possible lorsqu'il s'agit de "comportements répréhensibles ou malavisés qui ont échappé à la vigilance des arbitres", comme c'est le cas ici.

LUYINDAMA AUSSI POURSUIVI

Christian Luyindama, l'ex-joueur du Standard, devra comparaître devant la Chambre d'appel de la Commission des litiges de l'Union belge pour ses propos à l'issue du duel entre les Liégeois et Anderlecht dimanche dernier (2-1) en championnat.

Le défenseur congolais a troqué sa vareuse du Standard pour celle de Galatasaray durant le mercato. Cela ne l'a pas empêché d'assister au Clasico, y donnant le coup d'envoi, entre le Standard et Anderlecht soldé par la victoire des Rouches 2 buts à 1. Au micro sur le terrain à l'issue de la rencontre, Christian Luyindama a notamment tenu des propos peu amènes ("Puta Anderlecht").

Le joueur est ainsi poursuivi par l'Union belge pour incitation verbale à la violence, selon le procureur. Luyindama risque une amende et une suspension qui peut être applicable à Galatasaray, son nouveau club, suivant les règlements de l'UEFA.