Le Club Bruges s'est payé le scalp du Racing Genk en battant les Limbourgeois sur le score de 3-1. Les anciens joueurs de Genk Clinton Mata et Schrijvers ont mis le Club sur la bonne voie. Samatta a réduit l'écart, mais Vormer a scellé la victoire des hommes de Leko.

Les Brugeois infligent ainsi la première défaite de la saison en déplacement en championnat au Racing Genk. Ils en profitent pour revenir à huit unités de leur adversaire du jour au classement. Genk reste à 57 points, le Club est 2e avec 49 unités et le Standard 3e (46) avant le match de l'Antwerp (45) qui accueille Anderlecht à 18 heures.

Annoncé sur le départ depuis quelques jours, le milieu de terrain offensif du Racing Genk Pozuelo a pris place sur le banc en début de rencontre. L'entraîneur limbourgeois Philippe Clement décidait de le remplacer numériquement par l'attaquant danois Ingvartsen, aligné en pointe aux côtés du meilleur buteur de la compétition Samatta.

Le Club Brugeois mettait la pression sur le Racing Genk dès l'entame de la rencontre. Le milieu de terrain brugeois Schrijvers héritait de la première occasion de la partie après dix minutes de jeu. Bien servi par Wesley dans le rectangle, il plaçait son tir de peu à côté de la cage du portier limbourgeois Vukovic. Les Brugeois étaient récompensés de leurs efforts après un peu plus de vingt minutes de jeu. Lancé en profondeur par Schrijvers, Mata ne manquait pas l'occasion de tromper Vukovic à bout portant (21e). Le défenseur brugeois devait toutefois sortir du jeu peu de temps après à la suite d'une blessure. Le leader du championnat tentait de réagir, par deux fois sur coup franc, mais Trossard puis Malinovskyi trouvaient le gardien brugeois Horvath sur leur route. Le Club enfoncait, lui, le clou sur une volée puissante de Schrijvers (37).

Le Racing Genk décidait d'effectuer deux changements au retour des vestiaires. Gano et surtout Pozuelo montaient au jeu à la place d'Ingvartsen et Paintsil. Le Club Bruges était pourtant la première équipe à se mettre en évidence. Wesley lançait, en effet, Diatta qui butait sur la sortie de Vukovic (48). Le Racing Genk tentait de revenir dans le match et parvenait à réduire le score à treize minutes du terme grâce à un but de la tête de l'inévitable Samatta (77) sur corner. Seulement, le Club Bruges ne doutait pas puisqu'il reprenait deux buts d'avance une minute plus tard grâce à Vormer (78).