Anderlecht n'a pas brillé à l'Antwerp, dans un match assez décevant. Mais les Bruxellois ont tout de même arraché la victoire grâce à une action de Verschaeren et Bolasie dans les arrêts de jeu, Didillon sortant encore un arrêt réflexe décisif à la 94ème.

L'Antwerp recevait Anderlecht au Bosuil avec l'espoir de battre les Bruxellois pour la première fois depuis 2002. Ces derniers signaient cependant une bonne entame de match, sans se montrer réellement dangereux. Ce sont même les Anversois qui se ménageaient la première petite occasion après 19 minutes, via un coup franc de Juklerod détourné par Didillon.

Alors que les duels se musclaient, l'Antwerp montait en puissance au fil de la première période et dominait à son tour la fin de mi-temps. A l'exception d'une tentative non cadrée de Refaelov, Didillon n'était plus vraiment inquiété. Score au repos: 0-0.

Anderlecht ressortait mieux des vestiaires et campait dans la partie de terrain de l'Antwerp durant le quatrième quart d'heure. Une fois encore, les occasions faisaient défaut, à l'exception de deux reprises de la tête timides de Kara. Alors que l'Antwerp semblait se satisfaire de bloquer Anderlecht et du partage, les Mauves ne parvenaient pas à hausser le ton. La seconde période s'avérait ainsi décevante, fermée.

A dix bonnes minutes du terme, le Great Old passait alors tout près de prendre l'avantage. Au terme d'un contre rondement mené, Lamkel Ze filait vers le but bruxellois, évitait Didillon et s'écroulait. Monsieur Van Driessche accordait un penalty dans un premier temps avant de revenir sur sa décision dans un second après intervention du VAR.

La physionomie de la rencontre ne changeait pas dans les dernières minutes. Le marquoir demeurait ainsi bloqué à 0-0 jusqu'au bout. Enfin presque. A la 92ème, Verschaeren sortait une belle action sur la droite et centrait pour Bolasie, qui gagnait son duel et piquait sa tête pour faire 0-1 ! Didillon se montrait également décisif en sauvant les siens d'un arrêt réflexe à la 94ème sur une tête d'Owusu.