Le Standard et l'Antwerp ont tous les deux été mis à l'amende par la Commission des litiges de l'Union belge de football (URBSFA) pour utilisation de matériel pyrotechnique par leurs supporters. C'était lors du duel du 29 mars à Sclessin, comptant pour la première journée des play-offs 1 de la Jupiler Pro League.

Le Standard, qui avait gagné le match 3-1, doit payer 4.000 euros, l'Antwerp, 3.500 euros. Les supporters visiteurs avaient bombardé la pelouse de bombes fumigènes avant le coup d'envoi de la rencontre. Les fans rouches avaient fait de même au cours de la partie.

Des gobelets en plastique avaient également été jetés par les deux kops, sans atteindre personnne. En dépit du fait que ces incidents n'avaient pas empêché le bon déroulement du match, le procureur Kris Wagner avait requis des amendes de 4.000 euros pour les deux clubs concernés, dont le casier judiciaire de la saison en la matière est loin d'être vierge.

La Commission des litiges a toutefois rendu un verdict légèrement moins sévère envers l'Antwerp, compte tenu de ses "nombreux et constants efforts pour enrayer ces débordements pyrotechniques". Les deux clubs peuvent faire appel du jugement.