Le KV Ostende a surpris Anderlecht à domicile en l'emportant 1-2 au Lotto Park pour le retour officiel de Vincent Kompany à Anderlecht. Les Mauves ont pourtant mené à la marque.

C'est peu dire que le retour de Vincent Kompany était attendu lors de ce Anderlecht - KV Oostende en ouverture de la saison. Vince The Prince a bénéficié d'un accueil chaleureux symbolisé par un énorme tifo. "vertrokken als een prins, revenu comme un roi", tel était le message adressé à l'ancien de la maison mauve.


Anderlecht a du reste tenté d'entrée de jeu de combiner, en dépit d'une nervosité assez palpable, à l'image d'une relance complètement loupée de Didillon. Les Mauves étaient toutefois récompensés de leurs efforts peu avant le quart d'heure. Agé de 22 ans, le Néerlandais Michel Vlap, débarqué en provenance de Heerenveen, enveloppait parfaitement sa frappe après avoir récupéré un ballon mal dégagé dans la surface ostendaise.

Le temps de remettre le ballon en jeu, et Vlap au prix d'un magnifique geste technique qui lui avait permis de mettre dans le vent Faes, trompait une seconde fois Dutoit. Après quelques minutes, le but était annulé par le VAR pour une position de hors-jeu. Ostende s'en sortait d'autant mieux que deux minutes plus tard il jetait un froid sur le Lotto Park en rétablissant l'égalité au score. Qui plus est via un ancien de la maison. Un mouvement initié par Ronald Vargas à destination de D'Haese permettait ensuite à Vargas de se retrouver en zone de conclusion à hauteur du point de penalty. La reprise à ras de terre du Vénézuélien trompait Didillon. 
 
Frappé par ce coup du sort, le RSCA remettait le pied sur le ballon. La jeune garde incarnée par Jérémy Doku en faisait voir de toutes les couleurs à Skulason. Le jeune Doku tentait de provoquer un penalty, mais Skulason retirait le pied in extremis. Tour à tour Amuzu, Gerkens et Vlap sonnaient la charge, mais Dutoit menait bonne garde dans la cage flandrienne.

Après 8 minutes en seconde mi-temps, Anderlecht s'en sortait bien sur une tentative de Robbie D'Haese qui oubliait Rajsel. A la 69e, Francis Amuzu trouvait une nouvelle fois William Dutoit sur sa route. 

Moins de cinq minutes plus tard, c'est Amuzu qui croisait trop sa frappe. Tout profit pour Ostende, qui se portait au commandement
via Sakala, monté au jeu un peu plus tôt à la suite d'une mésentente dans la défense mauve. El Kababri perdait de vue Sakala qui ne se faisait pas prier pour inscrire le numéro 2 en faveur des anciens protégés de Marc Coucke. 

En dépit d'un dernier rush anderlechtois, le score ne changeait plus. Anderlecht, qui a montré de belles choses mais a manqué d'un finisseur, débute son championnat en mode mineur.


le  MOMENT 
du match
Le but de Ronald Vargas pour sa rentrée en Jupiler Pro League face à ses anciennes couleurs.
l'HOMME
du match
Fashion Sakala. Auteur du but décisif peu après sa montée au jeu. 
notre AVIS
sur le match
Le KV Ostende a de quoi sourire après ce succès inespéré à Anderlecht. Flatté certes, mais pas totalement immérité dans une rencontre qui aurait pu prendre une toute autre tournure.