Le derby entre le Standard et Charleroi s'est achevé sans vainqueur. Comme souvent, la rencontre fut animée, avec notamment une interruption de match dans les arrêts de jeu. Mpoku venait alors de répondre au but de Morioka...

Comme de coutume lors des derbies entre Rouches et Zèbres, c'était l'ambiance des grands jours à Sclessin. Pas de tifo toutefois côté liégeois par mesure de sécurité en raison d'un vent trop présent. Cela n'empêchait pas la rencontre de débuter d'emblée avec une certaine tension. Charleroi multipliait ainsi les fautes lors des premières minutes pour couper l'herbe sous le pied du Standard.

La première occasion de la rencontre était pourtant carolo. Un tir de Bruno passait à côté. Les Liégeois s'installaient ensuite dans le camp de Charleroi sans toutefois se montrer dangereux. Ce sont paradoxalement les hommes de Belhocine qui se créaient les meilleures possibilités, via Fall (bien contré par Bodart sorti de son rectangle) et Nicholson (qui glissait au moment de frapper face au but).

Alors que Penneteau effectuait sa première parade de la partie à la 42ème, sur un bel envoi de loin de Vojvoda, les Zèbres ouvraient la marque juste avant la mi-temps: Morioka gagnait son duel avec le même Vojvoda au second poteau et trompait Bodart de la tête.

Charleroi héritait d'une possibilité de doubler la mise dès le début de deuxième acte, mais Bodart repoussait la tentative de Nurio d'un angle fermé. Fall se montrait ensuite encore dangereux avant que le Standard ne hausse clairement la pression devant le but de Penneteau. Le Corse devait d'ailleurs intervenir à son petit rectangle devant Avenatti. Il était par contre battu à l'heure de jeu par la reprise de la tête de Vanheusden, laquelle échouait sur la transversale.  

A un quart d'heure du terme, Fall manquait l'occasion de tuer tout suspense. Seul face à Bodart, il perdait le duel, le portier liégeois déviant le tir du Carolo. Un raté de conséquence puisque le Standard allait finalement égaliser à la 90ème, grâce à un coup franc de Mpoku.

A la 94ème, Monsieur Van Driessche interrompait alors encore la partie pour un jet de pétards et fumigènes sur la pelouse. Le match reprenait après 9 minutes d'arrêt. Diagne contrait ensuite encore une tête de Vanheusden avant le coup de sifflet final à la 98ème.

Sur le fil, le Standard arrache tout de même un partage face à une équipe de Charleroi qui aura bien manoeuvré tactiquement, s'avouant vaincu sur phase arrêtée.