Mouscron a partagé l'enjeu à Ostende en clôture de la journée de samedi. Monté au jeu à la 65e minute, Perica s'est fendu d'un doublé, dont le but égalisateur pour Mouscron dans le temps additionnel.

La première alerte était signée Boya dès la première minute mais son ballon était trop enlevé. Mouscron dominait les échanges. Une glissade de Sané offrait le but d'ouverture à Omoigui, mais ce dernier ne profitait pas de l'offrande en frappant à côté. C'est ensuite le dernier rempart Dutoit, devancé par Osabutey, qui était bien secondé par son défenseur Faes, au demeurant intraitable ce soir. 

Ostende équilibrait ensuite les échanges. Les Côtiers ouvraient la marque à la 41e sur sa première véritable occasion.  Bataille servait Jonckheere dont la frappe était repoussée par Vasic sur la tête de Sakala qui rôdait par là: 1-0! Mouscron réagissait instantanément, mais Omoigui se heurtait au poing de Dutoit.

Ostende tentait avec succès de calmer les échanges en seconde mi-temps. Tactique payante jusqu'à la monté au jeu côté mouscronnois de Perica. A la 66e, Osabutey échappait au piège du hors-jeu pour offrir un caviar Perica qui égalisait sur sa première touche de balle. Dix minutes plus tard, une faute de main coupable de Quieroz de donnait l'occasion à Skulason de redonner l'avance à Ostende sur penalty.

La fin de rencontre était palpitante. Dutoit retardait l'échéance sur un envoi de Boya. La défense ostendaise en avait plein les pieds, et elle finit par prendre l'eau dans le temps additionnel sur une nouvelle tête de Perica, héros mouscronnois de la soirée. Les Ostendais, qui restaient sur cinq défaites d'affilée, ont donc manqué de renouer avec le succès pour quelques dizaines de secondes. Les Mouscronnois sont 8es avec 21 unités.

MOMENT - HOMME - AVIS
le MOMENT
du match
Omoigui aurait pu donner un autre visage à la rencontre s'il avait de la glissade de Sané en début de rencontre.
l'HOMME
du match
Perica.  Monté au jeu à la 66e, il a signé un doublé.
notre AVIS
sur le match
Le KVO a mené contre le cours du jeu et il s'est finalement fait remonter dans le temps additionnel.