Le Racing Genk, dirigé désormais par Hannes Wolf, a été tenu en échec à Mouscron (2-2) samedi lors de la seizième journée de Jupiler Pro League.

Habitué à des débuts de rencontre compliqués, le Racing Genk a connu un début de rencontre cauchemardesque. Depuis le banc de touche, Wolf a assisté au premier but encaissé par ses nouvelles couleurs sur phase arrêtée. Dès la deuxième minute, le premier coup de coin mouscronnois faisait mouche. Ciranni trouvait Boya au premier poteau qui déviait pour Perica libre de tout marquage.

Les Limbourgeois tentaient de réagir et manquaient de peu l'égalisation sur une frappe au-dessus de l'objectif de Joseph Paintsil (17e), peu à son affaire ce soir, pourtant isolé au petit rectangle. Ce n'était que partie remise puisque sur une phase arrêtée à la 20e, le capitaine de Genk Sébastien Dewaest remettait les compteurs à zéro.

Paintsil perdait ensuite son face à face avec Vasic à la demi-heure, avant que Godeau n'écarte le danger d'un tacle bienvenu. C'était ensuite au tour de Queiros, bien replié d'écarter un ballon de but signé De Norre. Genk jouait de malchance et enregistrait de surcroît la sortie sur blessure de Heynen, manifestement touché au genou.

Changement payant pour Genk en début de seconde période, puisque le champion en titre prenait pour la première fois de la partie l'avantage grâce à Paul Onuachu (54e). Mouscron réagissait toutefois et égalisait douze minutes plus tard sur une nouvelle phase arrêtée et une merveille de coup franc de Nemanja Antonov.

A sept minutes du terme, Onuachu pensait offrir les trois points de la victoire aux Limbourgeois mais son but était annulé pour une très légère position de hors-jeu.

Avec un quatrième match consécutif sans victoire, les Limbourgeois restent coincés à la neuvième place du classement avec 21 points. Mouscron se situe un rang plus haut avec une unité de plus.

MOMENT - HOMME - AVIS
le  MOMENT
du match
Le but annulé de Onuachu à la suite d'un hors-jeu pour une question de centimètres.
l'HOMME
du match
Boya. Le Camerounais de Mouscron n'a pas compté ses efforts en milieu de terrain.
notre AVIS
sur le match
Genk avait sans doute réalisé le plus dur en prenant le score, mais Mouscron a refait surface suite au but égalisateur d'Antonov. La fin de rencontre fut plus équilibrée.