Anderlecht et Charleroi se sont quittés sur un nul blanc, le deuxième consécutif pour les Bruxellois devant leur public. Les Zèbres n'ont pas cru suffisamment en leurs chances et les Mauves ont fait ce qu'ils ont pu mais c'est insuffisant.

Les Mauves étaient privés de Sandler et Kompany, remplacés par Sardella et Kana.
A Charleroi, Belhocine fait confiance au onze qui a battu Gand en Croky Cup.

Le Sporting carolo jouait sans complexe mais la première possibilité était pour Sardella, dont l'envoi était contré par Ilaimaharitra. C'était à peu près tout pour la première période, à oublier au plus vite.

Charleroi ne profitait pas suffisamment de ses possibilités de reconversion. A l'image de Rezaei qui, après la pause, tirait au but de loin alors que Bruno était bien placé. Les Zèbres insistaient cependant et un envoi de Gholizadeh passait un rien à côté.

Anderlecht cherchait à accélérer et, après un envoi de Kayembé, Luckassen qui tirait sur le montant. Puis Penneteau devait intervenir dans les pieds de Roofe.

Belhocine réagissait en lançant Nicholson et Henen pour Rezaei et Fall. Mais juste après, il perdait Ilaimaharitra, touché au genou et remplacé par Hendrickx qui, à peine monté au jeu, détournait un coup-franc d'Amuzu en corner. En fin de match, Penneteau devait encore intervenir du pied devant Lokonga.

MOMENT - HOMME - AVIS
le MOMENT
du match
A 20 minutes de la fina, Luckassen a tiré sur le montant. Juste après, Penneteau est intervenu devant Roofe. Mais le soufflé est retombé.
l'HOMME
du match
Morioka a couru énormément. Il a récupéré beaucoup de ballons et a délivré de très belles passes.
notre AVIS
sur le match
Anderlecht a trop longtemps joué pour ne pas perdre un match qu'il devait gagner. Il a fallu attendre une heure avant de voir le premier tir cadré. Le nul blanc est logique.