Courtrai n'avait plus gagné en Jupiler Pro League depuis le 19 octobre dernier. Mais les hommes d'Yves Vanderhaeghe ont retrouvé le goût de la victoire en s'imposant sur le terrain d'Eupen. Au terme d'un match pourtant équilibré.

Eupen, 12ème, accueillait Courtrai, 14ème, pour un match important dans la seconde partie de tableau. Les Pandas devaient s'imposer pour maintenir les Kerels à distance au classement. Ils prenaient les premières minutes à leur compte et passaient tout près d'ouvrir la marque dès la 3ème minute: Bautista reprenait sur la transversale un centre de Schouterden.

Après dix minutes difficiles, Courtrai équilibrait les débats. Et faisait 0-1 à sa première véritable possibilité. Ezekiel déviait en effet dans le but une reprise de De Sart. Eupen répliquait via Bautista, mais l'attaquant ne cadrait pas sa tête. Le VAR intervenait cependant, avec à la clé un penalty accordé pour une faute de bras de D'Haene. Milicevic se chargeait de remettre les deux équipes à égalité.

La suite de la première période demeurait équilibrée. Juste avant le repos, un effort d'Ocansey permettait à Ezekiel de reprendre de la tête devant le but. Ce dernier plaçait cependant sur la barre.

Après une tête d'Amat au-dessus de la cage visiteuse, Courtrai reprenait l'avantage en début de deuxième acte. De Wolf touchait un centre de Golubovic mais, derrière, Selemani déviait au fond malgré le retour d'un défenseur.

Contraint de réagir, Eupen peinait alors à emballer le match, tandis que Courtrai cherchait à temporiser et à gérer le score. Les Pandas se ménageaient tout de même plusieurs occasions dans les 20 dernières minutes. Bautista frappait notamment à côté d'un angle fermé. De Wolf évitait lui le 1-3 en repoussant une tentative de Stojanovic. Le même Stojanovic se retrouvait encore face au gardien d'Eupen mais ne cadrait cette fois pas. A 4 minutes du terme, Eupen obtenait un penalty? annulé après intervention du VAR. Courtrai résistait ensuite à l'ultime rush des Germanophones.