Pour Philippe Clement aussi, c'est une période étrange en tant qu'entraîneur. Le T1 du Club de Bruges demeure néanmoins au travail, avec en toile de fond le mercato de cet été.

Le leader du championnat met notamment "à profit" le 'lockdown' pour préparer davantage encore le mercato de cet été. "Nous avons déjà eu des réunions avec des scouts et Vincent Mannaert, je visionne à présent beaucoup d'images de joueurs envoyées par les scouts. Nous avons désormais plus de temps pour faire cela et nous préparerons dès lors mieux les transferts, mais cette crise aura naturellement de grandes conséquences sur le marché des transferts avec des budgets inférieurs et de moins grands transferts. Je m'attends à ce qu'il y ait beaucoup moins de mouvements que les autres années", explique Clement.

LES JOUEURS SUIVIS DE PRES

Même actuellement, les joueurs doivent suivre les entraînements avec sérieux. "Nous sommes en contact avec les joueurs tous les jours. Le groupe est réparti en petits groupes de quatre ou cinq joueurs par coach. Et toutes les infos arrivent bien sûr ensuite chez moi. Les joueurs reçoivent ainsi chaque jour des entraînements individuels, qu'ils doivent suivre. Ce programme d'entraînement ne remplace bien évidemment pas un vrai entraînement : ce n'est pas possible car le football est un sport tellement complexe avec la durée et l'explosivité mais surtout le fait de bouger en fonction de chacun. Nous nous concentrons surtout sur l'aspect physique, les joueurs ne touchent pratiquement pas le ballon ces jours-ci".