En Belgique ainsi que chez nos proches voisins, Keep Moving offre à tous la possibilité de continuer à participer à des épreuves de manière virtuelle. Déconfinement oblige, il est désormais autorisé d'effectuer un petit crochet dans son établissement préféré. Le Canada adopte pour sa part une autre stratégie...

C'est en 1989 que 7 Canadiens passablement originaux ont inventé une nouvelle discipline de course : le Beer Mile. Cette idée un peu folle a évolué au fil des ans pour devenir un grand événement international de course à pied : le Beer Mile World Classic. Ces dernières années, San Francisco, Vancouver, Londres et Berlin se sont jointes à la liste des villes invitées.

Le concept du Beer Mile est simple: vous devez effectuer quatre tours sur une piste d'athlétisme, soit 1600 mètres au total. Mais lors de chaque tour, vous buvez une bière (avec un pourcentage d'alcool d'au moins 5 %). Au total, vous vous enfilez donc quatre 'draches'. S'il reste plus de 100 millilitres dans votre verre, vous êtes disqualifié.

La crise du coronavirus a mis à mal cette année la tenue physique du Beer Mile World Classic, mais les organisateurs ont rebondi en organisant une édition virtuelle. Entre le 21 et le 27 juin, les participants étaient invité à courir un "Beer Mile" et télécharger la vidéo de leur performance. Le 4 juillet, les résultats ont été publiés dans une vidéo de compilation.

Le nouveau champion du monde masculin est Américain et se nomme Chris Robertson dans un temps de 4 minutes et 38 secondes. Chez les femmes, sa compatriote Alison Grace Morgan s'est imposée en 6 minutes et 16 secondes, ce qui constitue un nouveau record du monde. Cheers!