Ces trois conseils peuvent contribuer à prévenir les blessures à l'aine ou à soulager la douleur.

Plusieurs causes expliquent souvent une blessure à l'aine: problèmes avec l'articulation de la hanche, fractures de stress,... Avant d'envisager directement le pire, pensez d'abord à votre activité d'entraînement récente: des séances de course intensives et un volume d'entraînement élevé sont souvent à la base de douleurs à l'aine.
Les blessures à l'aine surviennent parfois de manière aïgue et soudaine (par exemple après un sprint important), mais se développent dans la plupart des cas progressivement. Pour les coureurs, il est donc important de ne pas ignorer une douleur dans la région inguinale et de la traiter. Voici quelques conseils:
1. Prenez suffisamment de repos

Les douleurs musculaires après une course ou un gros entraînement sont tout à fait normales et disparaissent généralement après quelques jours de repos. La douleur ne diminue pas ? Ne vous sentez pas coupable de retarder votre prochain entraînement. Si vous ne prenez pas suffisamment de repos, la douleur et la raideur musculaire reviendront toujours plus vite et plus souvent après chaque séance de course, les douleurs inguinales pouvant alors devenir chroniques. Prenez donc le temps de récupérer.
Vous sentez que plus de repos peuvent faire du bien, mais vous souhaitez rester en condition ? Pratiquez alors pendant un certain temps un autre sport (comme du vélo) moins exigeant pour votre aine.
2. Etirez-vous régulièrement
Les exercices d'étirement aident à traiter une douleur dans la région inguinale. Il est important que vous exécutiez correctement les exercices: maintenez un étirement pendant environ 10 à 30 secondes et veillez à ce que l'exercice ne génère pas de douleur.
3. Faites un entraînement de stabilisation
Les muscles autour de votre région pelvienne, tels que les abdominaux et les dorsaux, mais aussi les ischios-jambiers et les quadriceps jouent un grand rôle dans la prévention des douleurs à l'aine. Intégrez quelques exercices de stabilisation et de musculation à votre programme d'entraînement afin de renforcer ces muscles et les garder souples.
Vous continuez à ressentir une douleur ? Prenez rendez-vous chez votre médecin ou consultez un physiothérapeute.